jeudi 5 mai 2022

Jour du dépassement 2022

Ce 5 mai 2022 marque la date à laquelle notre pays aura aura émis plus de gaz à effet de serre, pêché plus de poissons, abattu plus d'arbres, cultivé et bétonné plus de terres que ce que les écosystèmes sont capables de lui fournir ou d’absorber; c'est environ 5 mois plus tôt qu'en 1961!
L'an dernier, le 29 juillet marquait le Jour du dépassement des ressources planétaires 2021.

Que peut-on faire?



Durant l’entre-deux tour de la présidentielle, E. Macron avait évoqué l’idée d’une planification écologique. L’objectif étant d’aller "deux fois plus vite" dans le rythme de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais là, nous consommons de plus en plus vite les ressources de notre planète et notre impact ne réduit pas assez. Cela a conséquences graves. 

Un article scientifique indique que les modèles de prévision climatique estiment que pour chaque degré de réchauffement gagné, le cycle de l'eau s'accélère de 7 %. Concrètement, cela veut dire que les zones humides seront 7 % plus humides, et les zones sèches seront 7 % plus sèches. Des estimations qui s'accordent avec les dernières prévisions du Giec sur les conséquences envisagées du changement climatique : si l'humanité arrive à limiter la hausse des températures à 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels (sachant que nous sommes déjà à 1,2 °C), les phénomènes météo extrêmes seront de toute manière 14 fois plus forts comparés à ce qu'ils étaient au début de la révolution industrielle.

mercredi 9 février 2022

Publication d'article: Banquettes-limites

Joël Jolivet vient de publier sur HAL un nouvel article, intitulé Rôle de l’Urgonien dans la morphologie des formes pariétales en milieu endo-karstique: les Banquettes-limites.
L'article est de la main de Joël Jolivet (Association Nature-Témoin), Steve Peuble (Mines Saint-Etienne, Centre SPIN), Erik Van den Broeck (Association Nature-Témoin), Frédéric Gallice (Mines Saint-Etienne, EVS - Environnement Ville Société) et Didier Graillot (PEG-ENSMSE - Département Procédés pour l'Environnement et Géoressources).

Résumé:

Les banquettes-limites sont des formes d'évolution pariétale présentes dans de nombreux conduits karstiques. De différentes largeurs et épaisseurs, elles indiquent une dynamique hydraulique au sein d'un maillage de fractures qui évolue vers l'édification de drains horizontaux ou verticaux dans la masse calcaire.

Jusqu'à présent, seuls les phénomènes hydrodynamiques intervenant dans leur élaboration ont été étudiés selon des contextes de spéléogenèse en milieu épinoyé à noyé suite à une élévation du niveau de base local ou régional, d'asséchement progressif dans le conduit, de l'altération incompléte par dissolution voire de corrosion sous remplissage des argiles déposées par aggradation sédimentaire.

Si le flux hydraulique est évoqué comme agent de façonnement, il n'en est pas de même du contenant, ici la roche encaissante, substrat au développement de ces morphologies particulières.

Les analyses géochimiques réalisées dans les parties concaves et convexes des parois induisant des banquettes-limites montrent une hétérogéneité dans les séries calcaires urgoniennes de leurs composants chimiques, de leurs textures, et de leurs ciments et cémentations de dépôt.

Ces ensembles hétéropiques des séquences du Barremo-Aptien ont contribué de manière passive à la constitution des banquettes-limites.

Un protocole de caractérisation géochimique par spectroscopie ICP-AES a été mis en place pour mesurer la concentration en éléments majeurs, mineurs et traces sur des échantillons calcaires du Barrémien supérieur et Aptien inférieur prélevés au niveau des différents reliefs pariétaux en cavité.

Cette approche s'inspire de l'étude menée dans la même région sur les sédiments du Crétacé supérieur et de l'Eocène (Jolivet et al., 2020, Karstologia 75).

Des échantillons de roche ont été prélevés sur six sites et ont ensuite été polis afin de déterminer leur structure de dépôt d'après le tableau de classification de Dunham.

Les sites de prélèvement se trouvent d'une part en Ardèche en rive gauche des gorges et d'autre part sur le plateau de Méjannes le Clap dans le Gard.


Grotte des Tunnels - Points de prélèvements dans les formes pariétales des parois


 L'article complet est à télécharger ici.

The ecological footprint emissions from this story are an estimated 0.2g to 1,0g CO₂ per pageview.