vendredi 1 février 2019

Nouvelle publication

Les membres de notre association participent à l'étude biologique, hydrogéologique, sédimentologique, paléontologique et archéologique par des campagnes de prospection, d'exploration spéléologique, topographie, modelisation et documentation, afin de contribuer à l'étude de notre l'environnement.

Notre association partage et publie les résultats de leurs campagnes et leur oeuvre sous forme de communication orale et écrite, ou par exposition et démonstration à travers les réseaux et la presse des domaines concernés.

Concernant nos études de Géographie Physique et Environnement, une nouvelle publication vient de paraître aux archives ouvertes HAL:

Evolution des altérites du Crétacé supérieur à l'Eocène depuis la surface continentale vers l'endokarst. Régions des garrigues septentrionales du Gard et du sud Ardèche. (Joël Jolivet, Didier Graillot, ,HAL archives ouvertes n° hal-01969515 , 2019)

Dent de Retz

Après 2 ans de travail et de micro-prélèvements sur le térrain, cette publication lle fait suite à un premier article, publié il y a 2 ans, sur l'évolution paléogéographique et karstogenèse du bassin d'Issirac (Gard, France) du Crétacé supérieur au Miocène inférieur. (Joël Jolivet, Hervé Chapuis, Jordan Ré-Bahuaud, Didier Graillot, Bernard Guy, Erik Van den Broeck , HAL archives ouvertes n° hal-01612184 , 2017) 

Vous trouverez les références de nos autres publications disponibles ici.

Grotte de la Madeleine

mercredi 16 novembre 2016

Suivi des taux de gaz carbonique dans des cavités de l'interfluve Ardèche-Cèze

Ca y est. Nous avons débuté notre projet de suivi des taux de gaz carbonique dans quelques cavités de l'interfluve Ardèche-Cèze.
Ces derniers décennies, les taux de gaz carbonique dans le sud de la France ont monté sérieusement. En particulier, dans des grottes autour de l'interfluve des rivières l'Ardèche et la Cèze, nous avons constaté des concentrations de CO2 qui ont atteint des niveaux qui rendent l'exploration souterraine difficile et même impossible.

Depuis de nombreux années, nous effectuons des suivis ponctuels dans quelques grottes de cette région. Mais depuis l'an dernier, nous suivons en permanence les taux de gaz carbonique et d'autres paramètres dans plusieures cavités, pour mieux comprendre et essayer d'expliquer ce problème. Ainsi, nous aimérions contribuer à la sécurité de l'étude scientifique qu'est la spéléologie.

lundi 17 octobre 2016

Piquets pour balisage

En ce moment, on prépare la descente de dimanche prochain.
Il faut préparer des piquets de balisage. Des carcasses de tente trouvé à la plage serviront bien à nous livrer quelques dizaines de piquets en fibre de verre. Reste qu'à les percer à la colonne pour faire un trou qui s'ouvre d'un côté, pourque le fil de balisage se fixe bien sans se défaire.
Même les jonctions des ossatures de tente pourront servir pour jonctionner des piquets, si besoin.
Lisez surtout l'excellent article sur le balisage souterrain par Paul De Bie, disponible sur le site du club belge SC Avalon!

vendredi 14 octobre 2016

Détecter des nappes de gaz carbonique

Nature-Témoin a achevé le prototype d'un loggeur pour détecter des nappes de gaz carbonique dans les grottes: le COzV-king version 1.04, prêt à être testé dans les avens Gardéchois !
Il peut être porté à une longe par le mousqueton intégré pour descendre sous terre.
L'appareil consiste d'un boîtier étanche, équipé d'un multicapteur qui résiste à la vapeur d'eau à des taux d'humidité jusqu'à 100%. Il fonctionne sur piles rechargeables et les mesures sont écrites sur carte SD.


A l'entrée de la grotte, la mise sous tension initialise les sondes. Après un petit délai de stabilisation, la mesure de la pression atmosphérique et la température sont pris en compte pour calculer le point 'zéro mètres' par rapport à l'entrée. Eventuellement, une calibration de la référence à 400 ppm de CO2 peut être effectuée à l'air libre (surtout pas à l'intérieur d'une chambre qui contenir entre 600 et 1500 ppm déjà!), mais en principe il ne faut calibrer l'appareil que 2 fois par an avec les gaz spécifique. C'est toujours mieux, car le taux de CO2 à l'air libre a la tendance de monter bien au-dessus ces dernier temps. En 2016, pour la première fois depuis des millénaires, le taux de gaz carbonique a même grimpé au-dessus des 400 ppm à l'hémisphère sud...
Après la remise à zéro (RAZ) automatique de ce point de référence, l'écran affiche qu'il est prêt à prendre les mesures. En descendant graduellement, l'instrument mesure la température au centième de degré Celsius, la pression atmosphérique à 1,00 Pascal près et en déduit l'altitude ou la profondeur relative à l'entrée, avec une résolution centimétrique.
Il est donc important de réaliser la campagne de mesures lors d'un temps stable, pour que la pression atmosphérique ne varie pas trop, ce qui pourrait fausser la mesure de l'altitude comme avec chaque altimètre. Lors de la finalisation des données extraites, on peut compenser cette variation éventuelle avec la profondeur connue, en regardant la topo de la cavité.
L'instrument enregistre également la humidité relative en % et le taux de gaz carbonique en ppm et en % de CO2. La cellule de mesure utilisée est une des plus rapides et économiques au monde, qui mesure la pression partielle du gaz carbonique par moyen de mesure NDIR (infrarouge non-dispersif), compensé par la mesure de la température et la pression atmosphérique.

mardi 12 juillet 2016

Prototype de Micromoulinet

Encore un peu de boulot pour trouver un boitier étanche adapté... et on aura un joli micromoulinet.
Il est destiné à aider aux jaujeages de rivières souterraines et à l'air libre. Le moulinet mesure le débit qui passe à travers sa section de référence et l'affiche en litres par minute à l'écran LCD.
Un petit clavier permet la remise à zéro le total affiché en litres comptés et permet de mémoriser certaines valeurs sur carte SD.
Il est possible d'afficher, e.a., la vitesse ponctuelle du courant en mètres par seconde.
L'appareil permet aussi de faire interface avec un échosondeur et un gps différentiel ou un télémètre, qui vont faciliter les jaugeages et le calcul des sections.

mardi 31 mai 2016

L'ambroisie revient

Chaque année Nature-Témoin signale la présence et nous procédons à l'arrachage de centaines de mètre carrés de cette plante envahissante qui s'appelle l'ambroisie.

Sans s'en rendre compte, une personne sur cinq est allergique à ses pollen, qui se dégagent lors de la floraison fin juillet et au mois d'août.

Chaque année, le Syndicat de la Réserve Naturelle des Gorges de l'Ardèche organise une action d'arrachage.
Les infos pour l'action du 5 juillet 2016 ici:


Il existe maintenant un outil pour signaler l'ambroisie à partir de votre smartphone. On peut télécharger cette application sur le site: http://www.signalement-ambroisie.fr/

Nous nous rappellons que, depuis la nouvelle loi de l'an dernier, les particuliers qui ont de l'ambroisie chez eux sont obligé de l'arracher, et que les mairies sont également d'intervenir

Nous placons une vignette à droite de notre site, avec le lien direct vers la qualité de l'air entre Lyon et Nîmes, en fonction du niveau des pollen de l'ambroisie.

 lien vers la page ambroisie-air

mercredi 30 mars 2016

Nettoyage des Gorges


Gournier, aujourd'hui - On était deux Nature-Témoin (Guido De Keyzer et Erik Van den Broeck) à participer au nettoyage des Gorges de l'Ardèche, parmi une trentaine d'autres volontaires des camping, loueurs et moniteurs de canoë et le personnel du syndicat des Gorges.

Cette année, nous avons choisi le trajet Rive-Droite entre Gaud et Gournier, ce qui veut dire que nous avons nettoyé quasi-uniquement sur la commune de Labastide-de-Virac et la berge sous la propriété de la commune d'Issirac: pas mal pour une association de... Labastide et Issirac !

C'était une journée très conviviale autour de dizaines de sac poubelle, plein de... poubelles, pneus, morceaux de bateau, lunettes, flacons, bouteilles, bikinis, strings, t-shirts, casquettes et encore plus d'objets irréconnaissables.

Au total, nous avons enlevé quelques tonnes de déchèts sous un soleil souvent voilé. A l'année prochaine !!