dimanche 22 août 2021

Exposition et livre Doggerland

L'exposition temporaire "Doggerland. Verdwenen wereld in de Noordzee" (Doggerland, pays disparu dans la mer du Nord), à visiter au Musée royal d'Antiquités à Leiden (Pays-Bas), héberge un grand nombre d'objets qui ne seraient là sans les efforts d'un grand nombre de collectionneurs enthousiastes.

Arjan de Zeeuw, Directeur Kennis en Advies au Service royal du Patrimoine des Pays-Bas, affirme que "le patrimoine a besoin d'amateurs, ambassadeurs, chercheurs, collectionneurs et bénévoles". Ces collectionneurs passent régulièrement aux plages de la Mer du Nord, malgré le vent et le temps, pour chercher des reliques du pays entre l'Angleterre et les Pays-Bas, le "Doggerland", qui se trouve actuellement au fond de la Mer.
Nous nous rejouissons que les services des Antiquités des Pays-Bas ont une attitude très ouverte et accueillante vis-à-vis des amateurs, qu'ils les encouragent même à chercher, et de partager leurs découvertes. Les collectionneurs, qui scrutent la plage pour sauver ce qui reste, sont considérés des "héros" par Bram Langeveld, conservateur au Musée d'Histoire Naturelle de Rotterdam. "Les restes des animaux et de la civilisation humaine sont conservés sous l'eau, mais ils vont désintégrer, sauf si on les traite pour être conservés."
Des adhérents de Nature-Témoin ont eu la chance de pouvoir visiter l'exposition, qui sera réconduite jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Par l'intermédiaire de Romain De Moor, archélogue au Musée d'Alost (Belgique) et membre du Groupement Mammifères du Pléistocène, nous avons eu l'occasion d'apprécier la belle publication sur l'exposition "Doggerland. Verdwenen wereld in de Noordzee"


Ce dimanche, une journée publique de recherche et collecte a même été organisée sur la plage de "Zandmotor" (Moteur à Sable), près de La Hague, encadrée par les experts Doggerland du Musée royal d'Antiquités de Leiden, qui expliquent comment et où chercher, et qui déterminent les trouvailles.


Le contexte est assez particulier: il y a 10 ans, des bateaux ont aspiré environ 20 millions de mètres cube de sable dans la mer, à 10 kilomètres de là. Des turbines énormes l'ont jeté sur la côte pour palier l'érosion et pour éviter que, tous les 3 ans, des bâteaux devraient y dredger et ainsi perturber constamment la faune et la flore du littoral. Ainsi, des milliers d'objets archéologiques provenant du Doggerland se trouvent parmi ces plages artificiellement renforcées: des coquillages fossilisés, mais également des ossements du Pléistocène tardif (-126000 à -11800 ans) et des objets travaillés par les habitants de la toendra de cette vallée pendant le Weichselien, envahie par la Mer depuis 8000 ans.

Ce wekend, avons cherché sur les plages artificielles de Zandmotor (Monster Beach) et Maasvlakte 2 (Eurokanaal), jusqu'à l'arrivée d'un orage qui a forçé le départ de tous...




Entre le galet tailllé en chopper archaïque (gauche) et le silex retouché sur tout son pourtour (droite), il y a eu certes quelques centaines de millénaires, mais ils sont venus nous rencontrer à 10 minutes d'intervalle... (Maasvlakte 2)



Souvent, le mouvement de la mer a polie certains silex jusqu'à effacer les traces d'action humaine. 
D'autres ont gardé toute leur splendeur...


Souvent la mer apporte des fragments d'os fossilisés:

Et il reste les objets enigmatiques. Que faisait-on de cette lame en hématite?



samedi 21 août 2021

En quête pour les dernières Vénus: aux temples de Malte

En quête pour les dernières Venus de la Préhistoire, les adhérents de Nature-Témoin ont visité des monuments uniques d'une culture préhistorique des Îles de Malte, installés cet été à l'exposition temporaire: Les temples de Malte au RMOL, le Musée royal d'Antiquités à Leiden (Pays-Bas).

Les figurines antropomorphes les plus anciennes, modelées en argile ou façonnées en pierre, sont datés -4400 et proviennent généralement de huttes et temples dans la région de Skorba.

 
Figurine humaine, argile, temple de Skorba, -4400  ... -4100;
E
clats de taille d'obsidienne, trouvés au cercle de Xaghra;
-4100  ... -2500, porv. îles  Lipari et Pantelleria (Sicilie)


Les formes de temple dans la région de Skorba et leur maquette à visiter par caméra 3D

Remarquable trouvaille: Hâche Trachtarbeker provenant du Danemark


Figurines assises, trouvées au cercle de Xaghra, -3600 ... -2500

 


Figurine enciente, argile, temples de Mnajdra, -3600 ... -2500;
Sculptures phalliques, temples de Tarxien, -3600 ... -2500:
        Deux figurines humaines, os, trouvées au cercle de Xaghra, -3600 ... -2500

Le complexe de sépultures souterraines préhistoriques de Hal Saflieni Hypogeum a été sculpté sur trois étages dans le rocher. Il se trouve à quelques centaines de mètres NW du site des temples de Tarxien, et était probablement marqué par un monument mégalitique en surface. Le lieu sacré contenait des fresques uniques et servait de sépulture pour beaucoup de morts, dont la 'Dame Dormante'.

 
La 'Dame Dormante' serait la personification de la mort ou du sommeil éternel. Argile. 
Jupe très détaillée. Ses cheveux sont partiellement rasés. -3600 ... -2500

jeudi 29 juillet 2021

Aujourd'hui, c'est le jour du dépassement 2021

Ce jeudi 29 juillet marque le Jour du dépassement des ressources planétaires 2021.

Autrement dit, le jour à partir duquel nous avons pêché plus de poissons, abattu plus d’arbres, construit et cultivé sur plus de terres que ce que la nature peut nous procurer au cours d'une année. Cela marque également le moment où nos émissions de gaz à effet de serre par la combustion d’énergies fossiles auront été plus importantes que ce que nos océans et nos forêts peuvent absorber.

À partir d’aujourd’hui nous allons vivre les cinq prochains mois « à crédit », l’humanité ayant consommé toutes les ressources que la Terre peut régénérer en une année.

Cette année, le Jour du dépassement revient à son niveau d'avant la crise sanitaire. Et la hausse de l'empreinte carbone passe même à 6.6% !!

Actuellement, nous utilisons 74% de plus que ce que les écosystèmes de la planète peuvent régénérer, soit l'équivalent des ressources que produirait 1,7 Terre.
Il faudrait même 2,9 planètes Terre pour subvenir aux besoins de l'humanité si nous vivions tous comme les pays au Top 10.

Ensemble, agissons pour l'humanité : luttons contre la surconsommation.



vendredi 9 juillet 2021

Relevé des instruments en surface

Nous sommes allés récupérer une autre série de données des instruments sur l'Ardèche et sur les plateaux de Ronze et de St-Remèze.



En passant par un moment fort dans la grotte aux Tunnels, avant le repas. Il y a des formes très intéressantes à échantillonner. Merci Fred !


 



samedi 3 juillet 2021

Instrumentation en siphon

Ce matin, l'équipe de Jean-Pierre Baudu est descendu dans les Gorges de l'Ardèche. Jean-Pierre à plongé pour nous poser du matériel de suivi hydrologique dans le siphon du Platane, où il a réalisé des prélèvements d'eau.

En échange du matériel y installé le mois dernier, dont nous pouvons enfin évaluer les mesures, il y a entre-autres la sonde CTD baro-100, le prototype du courantomètre Vking6, qui fait aussi fluorimètre à 6 canaux, dont 2 pour la détection d'éventuelle biopollution. 

Merci à tous !


Préparation du matériel pour prendre
des échantillons d'eau des appareils
pour le suivi en régime noyé


mardi 29 juin 2021

Flash-expo à Tautavel

Excursion NT pour la Fête du Saint-Jean: nous fêtons l'arrivée de l'Eté àu Musée de Préhistoire de Tautavel !


Cyril et Cyrille ont crée ce Flash-expo d'après les actualités scientifiques: "Denisova, une nouvelle population humaine".
Suite à l'exhumation d'une mandibule il y a 20 ans au Tibet, l'an dernier, son âge de 160 000 ans a été révelé, apartenant à la population ancienne du Dénisovien, contemporaine du Sapiens et du Néandertal! 

Les moulages exposés dans l'espace d'exposition temporaire mettent en lumière la diversité des populations humaines entre 200 000 et 40 000 ans avec trois groupes bien distincts mais proches génétiquement. D'après l'EPCC-CERP de Tautavel, leurs interfécondités prouvent indéniablement l'occupation au moins temporaire d'un même territoire à une même période.




mercredi 16 juin 2021

Equipement Rive Gauche

 Objectif d'aujourd'hui:

1. Equipement en fluocapteur de la grotte des Celtes, en rive gauche dans la Réserve Nationale des Gorges de l'Ardèche;
2. Echantillon d'eau dans le captage et reconnaissance de l'actif, malgré la concentration de gaz carbonique présente;
3. Micro-échantillonnage en paroi aux banquettes pour analyse géochimique;
4. Répérage des éléments restants de l'ancien captage d'eau;
5. Répérage des galets de rivière sur les différentes terrasses altimétriques des Gorges;
6. Reconnaissance dans les autres phénomènes karstiques de la Rouvière, en particulier à la Baume du V.
7. Apéro et repas aux Tunnels.

Dans l'entonnoir vers l'actif du premier siphon, nous remarquons
de magnifiques baguettes de gour en massue, recouvertes de glaise.

Un grand merci à la famille Thévenin pour l'aimable autorisation et surtout à Alaric, qui nous a guidé dans leur belle propriété naturelle.